fbpx

Bonjour à toi cher lecteur qui vient te divertir ou faire connaissance avec l’endurance. Aujourd’hui je te propose de partir à la rencontre d’une jeune cavalière de la discipline qui fait probablement partie des espoirs de l’endurance française.

Eloïse Laques est en cadet 1ère année et était l’an dernier dans la grande liste de présélection de l’équipe de France. Qualifiée pour les championnats du monde jeunes cavaliers de Pise en septembre 2019 avec son cheval de tête Golden Falcon alias Boz TT. Elle se classe dans le top 50 endurance France grâce notamment à sa 4ème place sur la CEIYJ de Fontainebleau 2019.

RBE : Bonjour Eloïse, peux-tu te présenter en quelques mots s’il te plait ? 

Je m’appelle Eloise laques, j’ai 15 ans et je fais de l’endurance depuis mes 10 ans et suis actuellement qualifiée en CEI**. Je vis dans le Lot et Garonne en nouvelle Aquitaine. Je rentre l’année prochaine en seconde.

RBE : Comment as-tu découvert l’endurance équestre ? Les chevaux avec lesquels tu cours sont-ils les tiens ? 

Mes parents pratiquent l’endurance depuis toujours, ils m’ont donc transmis cette passion.

J’ai actuellement 4 chevaux à l’entraînement dont deux que l’on nous a confiés. Deux chevaux de sept ans que l’on doit qualifier : Dalila de Coudié, qui est née chez nous et Djaïd rouby de l’élevage de Marie Rossignol et David viguier. Puis deux chevaux d’expérience dont Golden Falcon, 11ans ( BOZ TT) mon cheval de tête. Golden a été notre plus grande réussite jusqu’à présent avec la présélection pour l’équipe de France l’an dernier, grâce à notre 4ème place sur la CEIYJ** de Fontainebleau en mars puis 4ème place sur la CEIYJ** de Compiègne. Golden est issu de l’élevage de Tarek Taher. Je le remercie énormément pour sa confiance. Malheureusement, Golden a développé une tendinite qui nous a empêché de participer au dernier stage avant le championnat. 

J’ai aussi monté Radia, 12ans, de l’élevage de Fréderic et Béatrice Rouché, avec lequel j’ai aussi été présélectionnée l’an dernier après notre 4ème place sur la CEIYJ** de Caselsagrat M7. Il est parti à la retraite après sa dernière course à Pamiers où nous terminons 9ème de la CEIYJ**.

J’ai aussi deux poulains dont un de 4 ans, Ghazil al Janna que l’on vient de débourrer, aussi issu de l’élevage de Frederic Rouché, je souhaite le courir en jeunes chevaux l’année prochaine.

Eloïse à Castelsagrat avec Radia, crédit : collection privée

RBE : Quel est ton meilleur souvenir en endurance ? 

Mes meilleurs souvenirs en compétitions restent Fontainebleau, Castelsagrat et Compiègne.

Ndlr : Eloïse a un parcours très régulier, elle réalise trois 4ème place sur ces épreuves, on espère évidemment qu’elle grimpe sur le podium l’an prochain ! 

RBE : Ton objectif pour cette saison 2020 et 2021, puisque nous avons eu une courte saison en raison du Covid.

Cette année, je souhaite remettre Golden sur une CEI** après un an de repos suite à sa blessure ; Nous avons repris par une 60km à Cleyrac, qui s’est bien passée. Je souhaite aussi qualifier les deux chevaux de 7 ans Dalila et Djaïd.

En 2021, mes échéances dépendront des résultats de cette fin d’année. Je souhaite remercier les propriétaires pour leur confiance et pour me permettre de concourir.

RBE : Comment gères-tu les entraînements avec l’école ? 

Pour les études, pour l’instant ce n’est pas trop compliqué étant donné que je rentre au lycée en septembre. Heureusement que ma mère m’aide beaucoup pour l’entraînement et le soin des chevaux. J’en profite pour la remercier !

Lorsque je ne rentre pas trop tard de l’école, je monte le soir, mais pas si j’ai des contrôles dans la semaine. Dans ce cas là, c’est ma mère qui sort les chevaux. Sinon j’entraîne chaque mercredi après-midi et le weekend. Et mon papa m’aide plutôt pour l’assistance en concours, je le remercie aussi d’être présent.

RBE : Quel est ton rêve dans la discipline ?

Mon rêve serait d’intégrer l’équipe de France et d’amener mes chevaux au plus haut niveau, tout en me faisant plaisir.

Et c’est tout ce qu’on lui souhaite!

Retrouvez Eloïse sur instagram : @laqueseloise