Le Grand parquet de Fontainebleau accueil le plus gros rendez-vous d’endurance équestre de l’année

Le Grand parquet de Fontainebleau accueil le plus gros rendez-vous d’endurance équestre de l’année

Avec pas moins de 7 épreuves internationales, plus de 10 épreuves amateurs, 10 championnats nationaux et 4 épreuves de championnat régional, le concours international de Fontainebleau bas des records cette année avec 33 épreuves et s’impose comme un des plus gros rendez-vous de l’année, avec Jullianges qui comptait 43 épreuves et cinq épreuves de championnat.

Le master de France Pro et Amateur Élite

Après l’annulation du championnat du monde de Vérone, les cavaliers de la pré-sélection de l’équipe de France se sont donnés rendez-vous à Fontainebleau dont le profil de course galopant ressemble à celui prévu lors de ce rendez-vous mondial. Trente-deux couples français se disputeront le titre de champion de France Pro, détenu par Camille Coulomb et Sharon de Suleiman, mais ils ne sont pas les seuls. Douze nations seront représentées sur la ligne de départ demain à 6h00, dont les six cavaliers de l’équipe espagnole menés par Maria Alvarez Ponton, trois cavalières néerlandaises habituées au déplacement sur ce concours, trois autres pour le royaume-uni.

Côté français, Rose-Marie Talibart et Blizard Park Ar Meen (9ᵉ du Master pro en 2021), Stéphanie Cadet et Vega de la Xiandrie (gagnantes et 2ᵉ place sur les épreuves de 160 km et 140 km de Compiègne cette année), disputeront l’épreuve Amateur Elite Grand prix.

Sur la CEI***, Philippe Tomas emmène Crumble d’Anflor, médaille de bronze sur le master l’an dernier. Déjà triplement médaillés sur le Master, Nicolas Ballarin revient avec Anir de la Teulière, médaille d’argent (2021 et 2019) et de bronze (2020). On retrouve également Vicnent Gaudriot et Bum Baya d’Aqui, médaillés d’argent aux championnat d’Europe d’Ermelo par équipe et en individuel, Gaelle Ollivier Jacob et l’incroyable Pot made, médaillés de bronze par équipe à Pise lors du championnat du monde 2020. Virginie Atger et Raya de Jalima seront présentes après leur victoire à Castelsagrat sur l’Amateur Elite GP 160 km.

Batanga de Beders, Wianruz EL Djin, Princesse Lauraguais, Djour de L’angélique, Design du Claud, autant de nom déjà très présents sur les podiums internationaux, en piste pour conquérir le titre.

Le Master Amateur Elite

Paul Bard emmènera Taj Mahal (gagnant des 2jours de Montcuq en 2021 et 2ᵉ avec France Paul sur la CEI** de Fontainebleau en 2021). Slimann el Ramadi, médaille d’or aux championnat du monde jeunes cavaliers d’Ermelo 2021, 16 ans et Teotihuacan du Ronc (10 départs en épreuves 2* et 3* depuis 2017 et 9 classements), 15 ans, seront les deux doyens de l’épreuves associés respectivement à Simon Menez et Marine Lamoureux.

Le championnat des AS

Du côté de la 120 km jeunes cavaliers, Victor Fabre et Bamos de Kerdraon, remplaçants de l’équipe de France à Vic seront de la partie, ainsi que Léa Vandekerckhove et Guemra du Lauragais, initialement titulaire de l’équipe et forfait pour blessure. Deux couples favoris à suivre de près. Ils seront challengés par des cavaliers tout aussi expérimentés comme Carla Mosti, Éloïse Laques ou encore Thibaut Launay tenant du titre.

Avec une superbe saison, Lou Biannic, gagnante sur la CEI** d’Argentan et 2ᵉ sur la CEI** de Brandivy, entre dans la danse avec Call Wind El Quibi. Garance Jullien présente Hasslan des Fignols avec lequel elle s’est classée 3ᵉ de la CEIYJ* de Castelsagrat 2022 et 4ᵉ de la CEIYJ** de Vic en 2021

La finale du Top7

26 couples disputeront la finale du circuit TOP 7 réservé au chevaux de 7 ans. Pour rappel, afin de participer à la finale du circuit, les couples engagés doivent avoir concouru sur au moins une épreuve CEIYH* du circuit ainsi que la finale. L’an dernier, c’est Lola de Jalima qui s’est emparée du titre sur la ligne d’arrivée de l’épreuve sur le grand parquet, menée par Pauline Theolissat.

Les étapes du circuit Top 7 d’endurance 2022 :

  • CEI1* Fontainebleau 25 au 26 mars : victoire de Anne-Sophie Berrel et Fastnfurious trois AA
  • CEI1* Landivisiau 29 avril au 1er mai : victoire de Quentin Lemee et First de Lanvaux
  • CEI1* Castelsagrat 26 au 28 mai : victoire de César Donnais et Be Goode
  • CEI1* Compiègne 24 au 26 juin : victoire de Alice Fabre et Chatungo
  • CEI1* Wimmenau 16 au 17 juillet : victoire de Marie-Pierre Peroteau associée à Hidalgo Del Stella (présents pour la finale)
  • CEI1* Monpazier 26 au 28 août : victoire de May Manifacier et Flash des Tanues (présents pour la finale)
  • CEI2* Fontainebleau 14 au 15 octobre

#4 La News : nouveau règlement et menace sur Vérone

#4 La News : nouveau règlement et menace sur Vérone

Nouvelle news ! Votre rendez-vous, des actus du mois, de résultats sportifs. un petit condensé à lire en rentrant chez soi.

Le règlement d’endurance équestre 2023

La commission endurance de la fédération française d’équitation a publié les mises à jour du règlement de la discipline. Quelques changements d’intitulés d’épreuve à l’horizon et une modification des parcours. En effet, la course club élite 40 km devient Club 1. Suite à la mesure des statistiques d’engagements, l’épreuve Club 1 de 40 km limitée à 10-12 km/h ne rencontrait pas un franc succès. Afin d’harmoniser les catégories d’épreuves club et surtout les catégories de championnat, la club élite GP de 60 km devient la club élite et la club élite devient club 1.

Le retour de la 80 km VL ! Force est de constater que les vrais amateurs de la discipline ont boudé l’apparition des épreuves de 100 km. En trois boucles avec des étapes de 40 km ou en 4 boucles, l’amateur 1 Grand Prix n’a pas rencontré le succès attendu par la fédération. L’ancienne épreuve 80 km vitesse libre fait son grand retour.

Ce que cela change ou pas :

  • Accès 100 km (amateur 1GP ou CEI*) = 2* 80 km (en dessous de 16 km/h pour accéder à la CEI*)
  • Accès 120 km (Amateur Elite ou CEI**) = 2*100 km. Pour l’épreuve en 2 jours, c’est toujours 1*100 km.

Ce que ça apporte en terme de circuit

Une compétition vitesse libre plus accessible pour l’amateur qui ne souhaite pas monter sur de grosses distances.

La possibilité d’avoir un championnat de France sur l’épreuve de 100 km qui soit plus challengeant : en gros, l’épreuve graal du circuit amateur, là où une épreuve de 80 km VL risquerait d’engendrer des vitesses impressionnantes et des risques. Le championnat amateur 1GP se gagne déjà à une moyenne de 19 km/h, il serait peut-être contre productif de réduire les kilomètres.

Du côté organisateur :

« Il est interdit, pour des questions de sécurité, d’organiser des épreuves de 60km et moins le même jour que des épreuves de 120km et plus. »

Certains parlent de favoritisme envers les pros pour leur donner un jour à eux, mais voyons plutôt de l’autre côté du miroir. Organiser des épreuves club avec des poneys, des chevaux et des cavaliers débutant dans la discipline qui arriveraient au contrôle vétérinaire… et se feraient mettre sur le côté pour laisser passer les contrôles intermédiaires de la 120… super.

La séparation des épreuves, malgré les fortes contraintes supplémentaires que cela engendre pour les organisateurs à devoir faire des concours sur deux jours, est là pour favoriser un meilleur accueil et accès des compétiteurs club et amateur en endurance.

On le rappelle : grâce aux statistiques mesurées lors des journées d’endurance à Lamotte-Beuvron en 2019, ces épreuves sont neutres ou positifs au budget, car elles n’engendrent pas des charges conséquentes, contrairement à l’organisation d’une CEI. Les engagements sont normalement des entrées suffisantes pour couvrir les frais, là où un concours international avec la mobilisation des juges et vétérinaires FEI nécessite des subventions et sponsors supplémentaires.

Monpazier : l’Espagne réalise presque un carton plein

143 couples français engagés. Victoire pour Julia Montagne sur la CEI***, Maria Alvarez Ponton : reine des entrées en solo sur l’hippodrome. Les résultats des épreuves de Monpazier sont disponibles dans l’article précédent : https://roadbookendurance.com/concours-international-de-monpazier-carton-presque-plein-pour-lespagne/

Menace sur Vérone

Ce mail est arrivé lundi soir dans les boites des fédérations nationales et cavaliers d’endurance qualifiés pour les mondiaux. Le championnat du monde d’endurance senior prévu à Vérone du 19 au 23 octobre est menacé.

Surprise totale pour les cavaliers dont les vols et accommodations sont déjà réservés et les frais conséquents non remboursables.

La remise en cause du championnat serait dû à un manquement dans la préparation de la piste suivant les recommandations de le FEI pour ce type d’événement.

lettre FEI championnat du monde de vérone

La FEI a adressé une lettre de mise en demeure au comité d’organisation du FEI Championnat mondial d’endurance 2022 de Vérone(ITA) qui se tiendra du 19 au 23 octobre.
L’avis de résiliation reflète les graves préoccupations de la FEI concernant la planification et la préparation du championnat et en particulier l’état de préparation de la piste. Il est conforme au droit de la FEI à révoquer l’organisation conformément à l’article 23b du Host agreement.
Selon l’accord, l’organisateur a jusqu’au 5 septembre pour remédier à la situation.[…]
Nous comprenons que les fédérations nationales préparent des voyages et des calendriers d’entrainement, et même si le résultat final de ce processus n’est pas encore connu, nous croyons qu’il est important que toutes les fédérations nationales soient au courant de la situation actuelle.

Sur la base des commentaires et des réponses reçues, le conseil de FEI évaluera la situation lors de sa téléconférence du conseil le 8 septembre et décidera si le championnat à Vérone peut aller de l’avant ou non, à ce moment, la fei informera toutes les fédérations nationales des décisions du conseil d’administration et de toute autre information pertinente.

Affaire à suivre…

♞ Prochaine news : Florac, les chevaux d’âge : toujours en piste et autres résultats ♞

Nous soutenir sur Tipee

Afin de faire vivre ce blog et de le développer toujours plus grâce à de nouveaux projets, j’ai lancé une cagnotte Tippe ! Allez-y faire un tour : https://fr.tipeee.com/roadbook-endurance-le-blog

#3 La news de fin d’été : votre rendez-vous d’endurance équestre

#3 La news de fin d’été : votre rendez-vous d’endurance équestre

Les Championnats régionaux

Certaines régions de France ont donné leur verdict et d’autres poursuivent leur challenge. Découvrez les champions des régions 2022.

21E édition du concours international d’Argentan

Clément Menez et Belouga de Coat Frity remportent la CEI3* devant Allan Léon associé à Urpha et Simon Menez en selle sur Diams de Coat Frity.

Christophe Baugrand confirme une fois de plus avec Astana du Launay sur la CEN** 130km devant Lucie Bardin et upsilon el Nahib, Benoit Gasnier et Dywaly prennent la 3eme place.

Corlay

Sur la CEI** : Brieux Coantiec associé à Aicha Ar Veuzic s’empare de la première place. Klervi Lefevre Bocher et Mira de Navarre sont 2ème, Lucie Marin et Cazaria de la Medina sont 3ème.

Sur la CEN** : Laurence Cornichet et Anjali d’Hazel arrivent avec 30min d’avance sur Marine Bonic et El Kachan Arabian’s, Lou le Saout et SW Himphyane complètent le podium.

Wimmenau

Sur l’amateur Elite 120km Elodie Roussel et Ewad de la Bonderie gagnent à 17,8km/h de moyenne. Virginie Freard et Calam de la Médina sont 2ème et Alizée Lafaurie associée à avalon Maeron complètent le podium.

Negrepelisse

Sur la CEI** du 23 juillet, Pierre Fleury et l’incroyable Dr Pepper (16 ans) terminent à la 4ᵉ place. Superbe performance pour ce cheval d’âge derrière les Espagnols : Alex Luque associé à Trevol (1°) et Carlota Cruz Villegas (3°) sur portoCovo et l’uruguayenne Martina Spelanzon (2°) sur Teo. Sur la CEN**, Angélique Grimaud et Balika du Monteil l’emportent devant Samuel Bettenfeld et Fair Play Feuillée. 3ᵉ place pour Laura Stella et Davay Larzac.

Retour en images sur Jullianges

Une française au Mongol Derby

Côté pistes internationales et circuits mythic : Madeleine Montelay, seule tricolore originaire de Rambouillet, s’est élancée sur le prestigieux Mongol Derby le 23 juillet dernier. 46 cavaliers ont pris l’assaut de la course la pus longue et la plus difficile du monde.

10 jours, 1000 kilomètres avant un changement de cheval tous les 40 km. « C’est un peu une idée folle, mais il y a plein de choses qui m’attirent là-dedans. Je me suis inscrite presque sur un coup de tête, mais je ne regrette pas du tout. » confie-t-elle à un journal.

Interview sur Europe 1 : https://www.europe1.fr/emissions/linterview-de-5h40/mongol-derby-un-defi-mental-et-physique-selon-madeleine-motelay-4112511

Retrouvez Madeleine sur instagram : @madeleinemotelay_mongolderby

La ranking

Mélody Theolissat et Léa Vandekherkhove conservent la tête des classements. Les épreuves de Monpazier et Florac à venir vont redistribuer les cartes et les points. Au 10 septembre, les résultats d’Ermelo s’effacent de la liste… qui prendra la tête de l’endurance pro et amateur de France ?

♞ Prochaine news : Monpazier, Florac, les chevaux d’âge :toujours en piste et autres résultats ♞

Nous soutenir sur Tipee

Afin de faire vivre ce blog et de le développer toujours plus grâce à de nouveaux projets, j’ai lancé une cagnotte Tippe ! Allez-y faites un tour : https://fr.tipeee.com/roadbook-endurance-le-blog