#2 La News Endurance aout

#2 La News Endurance aout

Nouvelle news ! Votre rendez-vous, des actus du mois, de résultats sportifs. un petit condensé à lire en rentrant chez soi. Pour inaugurer, petit rappel du calendrier !

La finale nationale élevage de Vichy

Le 12 aout, la finale du concours d’élevage orientation endurance a pris possession du stade équestre de Sichon à Vichy. Pour la troisième année consécutive, l’ACA en association avec l’AFAC, la SHF et l’ECHAO, a organisé les journées nationales du cheval arabe, regroupant toutes les disciplines où s’illustre la race.

Pour l’endurance, les meilleurs poulains et pouliches de 1 à 3 ans se sont donnés le change dans le rond d’havrincourt.

Les résultats : Ici page 21 à 27.

Le Championnat des amateurs à Jullianges

Le podium amateur 1 Grand prix – 100km

Clémentine Droussant et Voika el Arabica sacrées championnes de France sur l’épreuve reine Amateur 1 Grand Prix ! Lire l’interview.

  1. Clémentine Droussant, ÉCURIE MAY MANIFACIER (30) & Voika El Arabica
  2. Valérie Gerber, JURA ENDURANCE PASSION (39)  & Tycham du Rostaing
  3. Manon Hethener, ÉCURIE MAY MANIFACIER (30) & Bella du Cambon
Crédit : Photo-Sourire

Le podium amateur 1 – 80 km

Léa Clerissis remporte l’épreuve Amateur 1 à tout juste 12 ans avec Tchekhov, officiellement le cheval le plus titré en championnat de France avec 8 médailles (associé auparavant à Camille Coulomb) !

  1. Léa Clerissi, LES CHEVAUX DE SULEIMAN (83) & Tchekhov
  2. Jennifer Policar, EARL SAINT MARTIN (64) & Kal’El des Aubus
  3. Aurélie Ciaravola, LA VALLÉE DES CH TEAUX (24) & Gucci de Chaillac AA

Le Podium amateur 2 – 60 km

  1. Lauryne Derouet, MARINE DEROUET (49) & Valleemarch
  2. Elise Pommier, ÉCURIE O HARA (42) & Mistick de Helios
  3. Anaïs Vanhoeve, ÉQUI IDEA ALL (38) & Edenko Black Fame

Le podium Major Amateur 1GP – 100km

  1. Valérie Gerber, JURA ENDURANCE PASSION (39)  & Tycham du Rostaing
  2. Laurence Cornichet, LYCÉE DU BOIS TILLAC (44) & Dilshad d’Hazel
  3. Éric Gaudiez, LES ECURIES DE LA SOURCE (73) & Namasté Al Payral

Le Championnat des Club à Lamotte

Léonie Tirard s’adjuge le titre de championne de France club Elite avec Soodany, le titre est conservé par les écuries du Vièvre qui l’emportait en 2019 avec Alexia Daechler et son cheval Dylan. Les écuries de Barisis aux bois (02) remportent 3 médailles d’or, le poney club Pony Reve (60) l’or en Club Poney 4 et deux médailles d’argent !

Les résultats détaillés : Ici

Une Française sur la Tevis Cup

Annick Pasquet l’a fait ! Parcourir les 100 miles de la mythique Tevis Cup. Originaire du Berry, la cavalière s’est envolée pour les Etats-Unis mi-juiillet afin de parcourir les terrains scabreux de la Sierra Nevada. En 2019, Annick l’avait déjà tenté, mais avait dû arrêter sa course suite à une boiterie. Cette année, elle termine, en selle sur Kenlyn Blitz, hongre arabe de 16ans. « Je suis arrivée au bout de la nuit après 23h45 de course dans l’enfer des canyons : 40 degrés, de la poussière, des descentes et des montées qui n’en finissaient pas, puis vint la nuit et enfin la lumière au bout de la nuit, c’était magique ! » confie-t-elle aux lignes du site LeBerry.fr.

♞ Prochaine news : les champions régionaux, la ranking, Wimmenau, Corlay, Negrepelisse et autres résultats ♞

Nous soutenir sur Tipee

Afin de faire vivre ce blog et de le développer toujours plus grâce à de nouveaux projets, j’ai lancé une cagnotte Tippe ! Allez-y faites un tour : https://fr.tipeee.com/roadbook-endurance-le-blog

#1 NEWS Endurance Equestre

#1 NEWS Endurance Equestre

Nouveau format ! Court et sans prise de tête, la #newsendurance débarque sur le blog pour vous parler des grands rendez-vous, des actus du mois, de résultats sportifs. un petit condensé à lire en rentrant chez soi. Pour inaugurer, petit rappel du calendrier !

Les AS à Fontainebleau

Au programme de l’édition d’octobre de Fontainebleau, on pouvait déjà observer le Master de France (120 et 160 km), la finale du TOP7 ainsi que le championnat régional d’Île-de-France (voir news 3 pour les résultats et programmes des championnats régionaux). Suite au retrait de l’événement à Castillonès, plusieurs candidats s’étaient portés volontaires pour l’organiser, mais faute de temps et de moyen, certain ont dû jeter l’éponge dans la fast line (on note ce jeu de mot super pertinent svp).

C’est donc à Fontainebleau que se courront les épreuves du championnat des AS : 60,90 et 120 km le 14, 15 et 16 octobre.

2022 : l’absence historique de JEM

Comme annoncé après le fiasco de Tryon en 2018, il n’y aura pas de jeux équestres mondiaux cette année. Herning (Danemark) accueille une partie des disciplines en ce moment même (du 6 au 14 aout) : Voltige, Para-dressage et Dressage, CSO. Les championnats de CCE et d’attelage se dérouleront à Pratoni del Vivaro (Italie) du 14 au 18 septembre puis du 21 au 25 septembre). Pour le TREC, rendez-vous à partir du 25 aout à Lamotte-Beuvron !

Pour l’endurance, c’est sur l’hippodrome de Vérone (Italie) le 22 octobre que nous retrouverons notre équipe de France senior, les jeunes chevaux iront à Vic (Espagne) du 27 septembre au 2 octobre où nos jeunes cavaliers disputeront également les championnats d’Europe.

Vérone et les enjeux internationaux autour du sport

Plus que jamais, les enjeux de ce championnat seront doubles ! Entre bien-être animal et écologie, l’endurance est sous le feu des projecteurs. Déclaration de Diego Albiero, président de l’événement FEI Endurance Championship Verona 2022, dans un communiqué de presse de juin 2022 : « L’endurance, en tant que discipline, facilite l’identification complète du territoire sur lequel se déroule la compétition. Les pistes, principalement sur des routes de campagne, montrent l’environnement dans toute sa beauté originale et préservée. Ce championnat du monde résulte d’une relation sans cesse croissante, en termes de partage, avec les excellences productives de notre territoire ».

Avec les nouvelles règlementations de la FEI en vigueur, les restrictions d’eau actuelle partout en Europe, défendre notre sport sera une véritable course de longue haleine.

Calendrier 2023 et 2024

Championnats d’endurance équestre 2023

Mondiaux jeunes chevaux : Padise (ESP) 13-16 juillet

Mondiaux jeunes cavaliers : Castelsagrat (FRA) 2 septembre

Europe Senior : Ermelo (NED) 4-9 September

Championnats d’endurance équestre 2024

Mondiaux Seniors : Monpazier (FRA) 7 septembre

Mondiaux jeunes chevaux : Arborea (ITA) septembre

Europe jeunes cavaliers : Arborea (ITA) septembre

Le Raid des pèlerins de Jullianges : candidat aux championnats du monde 2025 !

La cinquième édition du raid des pèlerins sera marquée d’un tournant historique pour l’événement. Avec plus de vingt-cinq nations et 47 épreuves sur cinq jours, l’hippodrome Lachamps-Gilbert-Best de Jullianges et l’association 2er2a, présidée par Yves Cuerq, accueille à présent l’un des plus gros concours d’endurance équestre du monde. Le concours est candidat à l’accueil des championnats du monde d’endurance jeunes cavaliers et Juniors 2025.

Prochaine news : les vainqueurs de Lamotte Club, les amateurs à Jullianges, Annick Pasquet : une Française sur le Tevis

Nous soutenir sur Tipee

Afin de faire vivre ce blog et de le développer toujours plus grâce à de nouveaux projets, j’ai lancé une cagnotte Tippe ! Allez-y faites un tour : https://fr.tipeee.com/roadbook-endurance-le-blog

Clémentine Droussant et Voika el Arabica : championnes de France d’endurance équestre en amateur 1GP. à Jullianges

Clémentine Droussant et Voika el Arabica : championnes de France d’endurance équestre en amateur 1GP. à Jullianges

Ce couple ne vous est pas inconnu ! Leur nom revient dans de nombreux résultats, sur des épreuves de haute voltige, enfin de longue haleine plutôt ! Compiègne, Florac, Clémentine et sa jument comptent quelques kilomètres à leur compteur depuis le début de leur parcours en 2015. Cette année à Jullianges, elles décrochent le titre de championnes de France en amateur 1 Grand Prix 104 km et succèdent à Justine Tardy et Ainhoa Haniss, couple victorieux à Monpazier en 2021.

Clémentine Droussant et Voika el Arabica, jullianges championnat de France amateur endurance équestre

Raconte-nous ta rencontre avec Voika :

Elle est née chez Allan Léon, du côté de Brest. C’est mon compagnon, Alain, qui l’avait réservée au sevrage, après avoir vu une annonce sur un magazine à l’époque. Il l’a choisi pour le papier ( Azziz de Gargassan x Djana el Arabica) avec l’objectif de la valoriser dans notre élevage et d’en faire une poulinière par la suite. Nous avons parcouru la moitié de la France, soit 14h de route pour aller la récupérer. C’est là que je l’ai rencontré et je n’imaginais pas du tout  ce que nous allions vivre ensemble et accomplir.

Elle devait être pour Alain. Je préférais les arabes de type show et Voika était plutôt atypique. Pourtant, c’est moi qui l’ai débourré et finalement l’a montée, Alain préférant les étalons sur la piste. C’est une jument très posée, bien dans sa tête, elle a toujours été agréable à monter, même si au début, nous partions dans le champs.

Comment as-tu construit tes objectifs de course avec elle ?

J’ai commencé par faire les courses de qualifications, à passer les étapes. Les objectifs se sont fixés petit à petit pour gravir les échelons. On rêvait de fouler de grandes courses, on a progressé au fur et à mesure en écoutant la jument.

En 2016, on se classe sur Amateur Elite 130km en deux jours à Saint Ismier et en 2018, Voika rentre sa deuxième 130km à Chalinargues, sur un profil technique et très dénivelé. Ce qui nous amène Alain et moi à choisir la mythique course de Florac en objectif de fin de saison. Voika et moi prenons le départ de la première boucle dans un groupe, je voulais la préserver, profiter de l’expérience d’autres couples et y aller doucement. Seulement, la jument s’est énervée que je la retienne, on s’est fait éliminer lors de notre arrivée à Barre des Cévennes, car elle ne récupère pas au contrôle, tellement elle était excitée. Mais c’est aussi comme ça que l’on apprend.

Maintenant, si elle veut y aller, je la laisse faire, si le groupe part, elle choisit. Avec l’expérience, elle sait gérer son effort. Elle est beaucoup plus concentrée. Nous avons appris à maitriser le terrain et s’adapter à celui-ci, être agile et puissant. Nous sommes deux à regarder où on met les pieds ! Certainement pour cela que certains panneaux de direction m’échappent.

En 2019, nous retentons Florac avec plus d’expérience et cette fois, c’est la bonne. (Clémentine et Voika se classent 2ème de l’épreuve Amateur Elite grand Prix, voir les résultats ici).

Mon plus grand objectif à présent, c’est Montcuq. En 2019, malheureusement, nous sommes tombées sur la route sur la troisième boucle et avons, de fait, été éliminées. L’année suivante, avec l’épidémie, la course n’a pas eu lieu et en 2021, après un accident à Uzès, j’ai été immobilisée un certain temps et n’ai pas pu y participer.

Hervé Guesdon interview Clémentine Droussant à jullianges championnat de France amateur endurance équestre

Quel est ton métier ? Comment organises-tu ton temps pour pouvoir entrainer ?

Je suis Ostéopathe (humain), technicienne dentaire équin et éleveuse avec mon conjoint.  Le temps manque toujours, mais je suis en libérale donc je l’organise comme je veux. Parfois, je fais de grosses journées de boulot, pour garder une fin de semaine avec les chevaux. C’est aussi se lever plus tôt ou se coucher plus tard.

Courir sur le championnat de France est un objectif annuel, comment as-tu décidé d’y participer ? 

C’était un peu un hasard. Nous avons couru à Jullianges en 2021 et la programmation du championnat s’est mise en place. Nous nous sommes dits : « pourquoi pas y participer en individuel » puis nous avons été sélectionnées par la région CRE OCCITANIE. Grâce à nos résultats, nous étions dans les favoris. En connaissant déjà le terrain, on s’est dit que ça pouvait le faire !

Pour l’entrainement, je savais que ça allait tourner fort, je l’ai préparée pour la vitesse. Nous avons couru la 140km (Amateur Elite) de St Barthélemy deux mois avant, c’était une grosse reprise pour toutes les deux. Entre la distance supérieure et le dénivelé, Voika était prête.

Dès le départ, on s’est placées dans le groupe de tête. Je me suis retrouvée seule avec la jument en tête suite à une erreur en début de parcours du 1er partant qui a, malheureusement, tourné sur la mauvaise piste. Ensuite le groupe nous a remonté avec Valérie Gerber notamment (associée à Tycham du Rostaing), on a couru une grosse partie ensemble en relais. Les chevaux avaient un bon rythme, on allait bien ensemble et nous communiquions, c’était très agréable cette cohésion.

Sur la dernière boucle, nous repartons à 3sec d’écart avec Valérie et on se rattrape en se disant « c’est la dernière, on y va ». Manon, Marine et un autre cavalier remontent aussi. Le rythme s’accélère, la pression se fait sentir, tout le monde réussi à suivre. Ça s’est joué sur la dernière assistance. Alain me passe une bouteille et je ne m’arrête pas, car Voika ne voulait pas boire, ce qui n’est pas le cas des chevaux de Valérie et Manon. C’était pour moi le moment d’y aller. Il ne fallait pas se louper. Il restait 10 km quand même !

Je creuse l’écart, je vois Valérie remonter de temps à autre, mais elle ne revient pas sur moi. Je connaissais le dernier kilomètre, je savais comment gérer jusqu’à la fin, entre le dénivelé et les virages, gérer les parties plus délicates pour repartir avec élan. Il ne restait plus qu’à guider Voika et la soutenir dans son effort ! Ainsi, nous sommes entrées seules sur l’hippodrome. Il n’il n’y aura pas de sprint final, car nous avons deux minutes d’avance sur le 2ᵉ. La jument récupère facilement de cette dernière étape à plus de 25km/h de moyenne.

arrivée de Clémentine Droussant et Voika el Arabica, jullianges championnat de France amateur endurance équestre

Quels sont tes objectifs futurs avec Voika ?

L’avenir le dira selon les possibilités de tout le monde. De belles courses sont déjà entrées dans notre palmarès ! On a fait Florac, Compiègne… on se demande si on tente Montcuq cette année. Pour l’année prochaine et les suivantes, il nous reste de beaux circuits à essayer : Fontainebleau, Monpazier, Castelsagrat.

À qui adresses-tu cette victoire ?

Je remercie évidemment Alain, sans qui rien de tout ça n’aurait débuté ! Nous sommes deux et c’est à deux que nous réalisons ces performances. Et merci à ma famille et mes amies qui nous entourent et nous soutiennent ! À ma MORU (Voika) bien sûr !   Qui prend toujours autant de plaisir à être sur les pistes avec moi.

Photos : Kelly Rodier